Capturer la voie lactée !

La voie lactée est une galaxie spirale, elle est visible à l’œil nu mais pas ses couleurs. Elle suscite la curiosité des photographes, et sujet de nombreuses photographies.

Voici quelques conseils, si vous souhaitez vous aussi capturer la voie lactée !





photographie-lieux

Choisir le bon endroit :

Tout d’abord, il vous faut vous renseigner sur la météo. Afin d’observer correctement le ciel et ses trésors, il vous faut une nuit avec un ciel dégagé. Vous pouvez vous renseigner ici.

De plus il est préférable de s’éloigner de toutes les sources de lumière, et notamment les villes. La pollution lumineuse est un facteur qui diminue vos chances de faire de belles photos. Il existe des cartes de France indiquant les zones ayant une faible pollution lumineuse (rouge = forte pollution, bleu = faible). Plus d’info.

Attendez que le soleil soit bien couché, afin que sa lumière ne vous gène pas. Soyez patient, attendez la nuit noire. La lune aussi peut vous jouer des tours. Si elle est très visible, c’est qu’elle est très lumineuse et va affecter vos clichés. Vous pouvez consulter un calendrier lunaire pour mettre toutes les chances de votre côté!



objectif tokina

Le matériel :

– Il vous faudra un appareil photo de type réflex, ou un boîtier qui propose un mode Manuel (M). L’objectif est de choisir les paramètres manuellement afin d’obtenir un meilleur résultat.

L’objectif grand angle et lumineux est à privilégier. Ceci vous permettra de capter l’ensemble de la voie lactée dont le diamètre est estimé entre 100 000 et 120 000 années-lumière ! Si vous souhaitez investir, voici un teste de l’objectif grand angle Tokina 11-16mm f/2,8.

– Enfin, il est indispensable de se munir d’un trépied pour être stable et avoir une image nette.

Les plus :
– Si vous avez une télécommande de déclenchement elle vous donnera plus de confort lors de la prise de vue. Si vous n’en n’avez pas, vous pourrez utiliser le retardateur.
– Une lumière rouge vous aidera à vous repérer sans vous éblouir, sinon prenez au moins une petite lampe de poche.


Les réglages :

Étant donné que la terre tourne, il est possible que suivant le temps de pause que vous mettrez, les étoiles ne soient pas nettes et fasse une trainées (« star trails »). Dans ce cas réduisez le temps !

– En premier vous devez régler votre mise au point. Il sera difficile en pleine nuit de faire une mise au point automatique. SI votre objectif vous le permet, placez vous en manuel et faites la mise au point sur l’infini. Sinon faites la mise au point sur l’objet le plus loin que vous voyez et perceptible par l’objectif, puis passez en manuel et ne touchez plus rien.

– Travaillez avec un format de photo en RAW. Ce format a l’avantage de ne pas compresser vos données . De plus il permet de retravailler votre photo sur votre ordinateur sans perte de qualité.

– Selon les performances de votre boitier, il est conseillé de monter en ISO afin de capturer au mieux les étoiles et oie lactée. Action, plus vous montez en ISO, plus vous aurait du grain sur votre image. Ce bruit numérique pourrait être gênant sur ce type de photo. Il faut trouver le juste compromis. Essayez des ISO autour de 1600.

– Concernant l’ouverture, utilisez la valeur maximale de votre objectif (par exemple : f/2,8). Ceci vous permettra de capter beaucoup de lumière. (l’ouverture la plus grande correspond au chiffre elle plus petit f/petit)

– Enfin sélectionnez une vitesse pour faire une pose longue : 20, 30 secondes ou BULB. Pour le choix du temps testez plusieurs valeurs, car cela dépend de la focale de votre objectif.

Testez plusieurs réglages et voyez celui qui se rapproche le plus de l’effet que vous souhaitez…


photographier-voielactee

Composition :

– Il est intéressant d’intégrer dans votre composition un élément fixe terrestre, ce qui donnera un point de repaire et plus de caractère à votre image.
Si vos photos sont orangées, c’est qu’il y a de la pollution lumineuse pas loin… Une possibilité pour vous sera de multiplier les poses plus courtes et de les traiter après avec un logiciel.


Conseils :

Faites vous la main, n’hésitez pas à répéter l’exercice plusieurs fois dans la même nuit, mais également à différents moments. En testant plusieurs fois, vous comprendrez mieux les réglages et vous pourrez alors déterminer les réglages les plus intéressants pour vous.

Vous êtes prêt, vous pouvez déclencher !

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *